BIOGRAPHIE

FRA/ Originaire de Montréal/Tiohtiàke, Dominique Sirois détient une maîtrise (2010) et un doctorat (2022) en arts visuels à l’UQAM. Son travail artistique prend la forme d’installations multidisciplinaires. Cette pratique se matérialise avec des dispositifs d’exposition dans lesquels sont présentés des céramiques, sculptures, dessins et impressions d’images. Les œuvres de l’artiste ont été diffusées dans plusieurs centres d’artistes au Canada dont Clark, Diagonale, AXENÉO7 et Latitude 53. Elle a également exposé dans des galeries privées telles que Patel Brown, Pangée, Blouin Division et Bradley Ertaskiran. Elle a fait plusieurs résidences hors du Québec, dont à Glasgow, Paris, Barcelone et Banff. Lors d’expositions de groupe ou de collaborations, Sirois a présenté son travail au Musée Ludwig de Budapest, au Commun à Genève, au Unicorn Center for Arts à Beijing, à l’iMAL de Bruxelles et à la Fondation PHI, Montréal.

ENG/ Born in Tiohtiáke/Montreal, Dominique Sirois has a master’s degree (2010) and a doctorate (2022) in visual arts from UQAM. Her practice takes the form of multidisciplinary installations composed of complex displays presenting ceramics, sculptures, drawings, and photographs. Sirois’s work has been presented in many artist-run centres in Canada, including Centre Clark, Diagonale, AXENÉO7, and Latitude 53, and in private galleries such as Patel Brown, Pangée, Blouin Division, and Bradley Ertaskiran. She has participated in international residency programs, including in Glasgow, Paris, Shanghai, Taiwan, Barcelona, and Banff. Her work has also been shown in group shows and collaborations at the Ludwig Museum (Budapest), Au Commun (Geneva), the Unicorn Center for Arts (Beijing), IMAL (Brussels), and Fondation Phi (Montreal).

ARTIST STATMENT/DÉMARCHE

FRA/ La pratique de Dominique Sirois est multidisciplinaire, mais se positionne surtout dans l’histoire de la sculpture. Elle articule celle-ci dans le médium de la céramique, entre façonnage et moulage. Il en résulte principalement des sculturas ceramicas (Lucio Fontana) souvent élaborées dans la logique de l’assemblage. La céramique intéresse plus particulièrement Sirois pour son ancrage avec le monde matériel, géologique, avec ses échos dans l’économie et la technologie. Les différents états de la matière argileuse opèrent aussi comme une métaphore de transformations subjectives véhiculées avec des représentations du corps en sculpture.

Les projets artistiques de Sirois sont poétiques, ils se déploient sur le plan de la réflexion par des cartographies impliquant plusieurs références en association. Elle charge de significations des formes et des objets, elle exprime une chose par le détour d’une autre. Des tensions sont palpables dans ses œuvres  entre l’organique et l’industriel, le gestuel et le formel, puis entre le matériel/trivial et le spirituel. En plus de l’histoire de l’art, elle se réfère aussi à l’histoire des courants spirituels ou encore à des pratiques curatives.

Sirois déploie enfin ses projets avec des installations composées d’un réseau d’œuvres en dialogue. Dans les dernières années, elle s’est intéressée à la question de l’étalage, en évoquant de multiples lieux : musée, sites archéologiques, magasins, banque, trading center. Elle poursuit cette recherche dans une relation entre l’œuvre et sa présentation en considérant leur relative indistinction.

ENG/ Dominique Sirois’ practice is multi-disciplinary, but above all positioned within the history of sculpture. She articulates this in the medium of ceramics, between shaping and molding. The result is mainly sculturas ceramicas (Lucio Fontana), often elaborated in the logic of assemblage. Working with clay is of particular interest to Sirois for its anchorage in the material, geological world, with its echoes in economics and technology. The work of ceramics, considering all the state matter is passing through, operates as a metaphor for subjective transformations conveyed through representations of the body.

Sirois’s artistic projects are poetic, unfolding on the level of reflection through cartographies involving several references in association. She charges forms and objects with meaning, expressing one thing through the detour of another. Tensions are palpable in her work between the organic and the industrial, the gestural and the formal, and between the material/trivial and the spiritual. In addition to art history, she also refers to the history of spiritual currents and curative practices.

Sirois finally unfolds her projects with installations composed of a network of works in dialogue. In recent years, she has been interested in the question of display, evoking a variety of places: museums, archaeological sites, stores, banks, trading centers. She pursues this research in a relationship between the work and its presentation, considering their relative indistinction.