Installation basée sur une exploration de l’infrastructure de l’internet dont les câbles souterrains. L’argile opère comme figure du souterrain qui est rappelée dans l’usage de céramiques rappelant les tuyaux. Des références à la main avec du cuir (peau et squelette) sont aussi ajoutés relativement à l’activation de contenus en ligne.

En collaboration avec Johann Baron-Lanteigne.

Dimensions variables. Housses imprimées sur coton, grès, câble, gaine, tuyau, cuir moulé.Commissaires : Nathalie Bachand et Kónya Béla Tamás. Production : Molior. Au Ludwig Museum Budapest, Hongrie et Le Commun, Genève, Suisse.